mode de vie tao, medecine chinoise, tao, flexitarien, mindset sante, download dietetique du tao, dietetique du tao pdf, medecine alternative, guerison maladie, helathy life, blog santé, blog alimentation saine, blog healthy, blog santé, blog healthy life

Les 10 règles de base de la diététique chinoise

Les bases de la diététique chinoise

Ces règles sont issues du livre La diététique du tao écrit par Philippe Sionnau et Richard Zagorski.

Il s’agissait d’une partie très intéressante du livre et c’est pourquoi nous avons voulu les exposer dans un article séparément du résumé du livre disponible ici.

Stop au grignotage

A force de manger sans cesse (des fois sans s’en rendre compte), le système digestif est alors constamment sollicité et s’épuise. Il se peut alors que des aliments ne soient pas bien digérés (indigestion ou mal-digestion chronique) et cela est la porte ouverte à de nombreuses maladies  comme l’obésité, les allergies, les troubles digestifs multiples etc.

Consommer plus de légumes cuits et variés

Actuellement négligés par une bonne partie de la population, les légumes sont pourtant essentiels à une bonne santé. En plus de réguler la glycémie, ils sont sources d’antioxydants et de vitamines. Riches en fibres, ils aident aussi au transit intestinal.

Manger davantage de céréales et de légumineuses

A la base de l’alimentation de l’humanité depuis très longtemps, les céréales et les légumineuses sont aussi négligées dans l’alimentation moderne (mise à part le blé qui se retrouve dans beaucoup d’aliments transformés).  Il est  intéressant de les ré-découvrir et d’en consommer davantage : riz, millet, quinoa, lentilles, haricots etc.

Consommer de façon modérée les viandes, poissons et œufs et supprimer les charcuteries

Ces aliments provoqueraient de nombreux troubles s’ils sont consommés en trop grande quantité ou systématiquement à tous les repas. Les auteurs reconnaissent d’ailleurs que l’excès de viande fait partie des aberrations alimentaires de notre époque.

Évitons le plus possible les sucres rapides

Le sucre raffiné est consommé de manière excessive : pâtisseries, sucre blanc en morceaux, bonbons, sodas et jus de fruits industriels, barres chocolatées etc. sont souvent consommés entre les repas. Ces produits sont généralement « dévitalisés » et n’apportent pas grand-chose à part une saveur douce à notre palais. De plus, ils entraîneraient un dysfonctionnement au niveau de la Rate et seraient à l’origine de nombreuses maladies.

Attention aux boissons acides, sucrées, et alcoolisées et aux aliments acides

L’excès de sucré n’est pas bon, mais l’excès d’acide non plus.

On pense aux alcools comme les sodas, jus de fruits industriels et alcools qui cumulent les effets du sucré et de l’acide.

Mais il faut également faire attention à sa consommation de produits très acides comme les tomates, le vinaigre, les câpres, agrumes, cornichons etc.  En excès, ces aliments nuisent au bon fonctionnement de la rate.

Réduire les aliments crus ou froids

Les aliments crus ou qui sont physiquement froids demandent plus d’énergie à être digérés. Selon l’état de votre système digestif, il pourrait alors être bénéfique de réduire, voire supprimer ce type d’aliments.

Eviter l’excès de gras : graisses animales ou huiles végétales raffinées

A la place, utilisez des huiles non raffinées et non chauffées qui ne sont pas dévitalisées.

Réduire de manière importante les produits laitiers

Le lait de vache étant très riche et donc difficile à digérer, il est déconseillé en cas de surcharge alimentaire. Il serait à l’origine de mucosités qui, elles, seraient responsables de  nombreuses maladies.

Boire chaud et en fin de repas, sans excès

Pour favoriser la digestion des aliments en soupe digestive tiède, il est préférable de boire en fin de repas uniquement et chaud, sans excès. Si vous avez soif pendant les repas, peut être ne vous hydratez vous pas assez durant la journée.

 Et vous, que pensez-vous de ces règles de diététique ? Est-ce qu’elles vous inspirent ?

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 8.9/10 (11 votes cast)

Les 10 règles de base de la diététique chinoise, 8.9 out of 10 based on 11 ratings

Articles Similaires

11 commentaires

  1. Lea - 27 septembre 2015 at 14 h 58 min

    Très intéressant. Mais pourquoi boire la soupe à la fin du repas uniquement ?

  2. Véronique - 19 mars 2016 at 12 h 47 min

    Bonjour Mélissa,
    Je trouve votre site très intéressant, moi qui suis entrain d’expérimenter le régime fléxitarien.
    J’ai une petite question : dans les 10 règles de base, vous indiquez qu’il faut réduire notre consommation de légumes crus et froids. Mais par ailleurs vous proposez les smoothies de légumes crus. N’est ce pas antagoniste ?
    Merci pour votre réponse
    Cdlt

    • Steven - 5 avril 2016 at 10 h 17 min

      Veronique, je me permet de te répondre. Dans cet article, il s’agit du point de vue des auteurs Philippe Sionnau et Richard Zagorski. Tout les scientifiques et auteurs ne s’accordent pas tous sur les mêmes « plans » diététiques.

      Cordialement 🙂

    • Mélissa - 5 avril 2016 at 22 h 55 min

      Bonjour Véronique,

      En lisant ce livre, je me suis moi même demandé si cette règle d’éviter de manger crû et froid était contradictoire avec le fait de consommer des smoothies régulièrement au petit déjeuner.
      Je pense que selon la « nature » et l’état de santé de votre estomac, si vous sentez que vous ne supportez pas ou avez du mal à digérer les aliments crus, il ne faut pas se forcer.
      Si au contraire, cela ne vous pose pas de problèmes de digestion, vous pouvez consommer des smoothies verts. 🙂

  3. Nat - 22 juin 2016 at 17 h 21 min

    Bonjour Jacques et Melissa,

    Super article. J’applique déjà pas mal des conseils abordés mais c’est toujours bon de les relire.
    Savez-vous pourquoi « boire chaud en fin de repas » ?

    Merci pour votre travail!

    • Jacques - 22 juin 2016 at 21 h 26 min

      Hello Nat,

      Merci pour ton commentaire 🙂

      Le fait de boire chaud en fin de repas permet d’aider la rate à « chauffer » le bol alimentaire et donc d’économiser de l’énergie pour la digestion. On digère donc mieux avec une petite soupe prise en fin de repas 🙂

  4. Fanny - 1 août 2016 at 14 h 15 min

    Si on a soif pendant le repas, c’est peut être aussi que notre système digestif a besoin d’un petit coup de pouce pour aider le bol alimentaire à passer à travers la « tuyauterie ». Boire un ou deux verre(s) d’eau pendant le repas n’a donc rien de choquant et n’est pas forcément le fruit d’un manque d’hydratation pendant la journée.

  5. Patrick Abifliazera - 21 avril 2017 at 11 h 32 min

    Très cool, mais il me semblerai plus juste de boire la soupe avant, ses nutriments se faisant absorber plus rapidement et donc profitant plus à notre corps lorsque nous n’avons pas encore commencé à digérer.
    Cordialement Patrick Abifliazera

  6. Guillaume - 2 mai 2017 at 9 h 58 min

    Très bon article merci.
    J’ai lu aussi qu’il était une bonne idée pour les gourmands de boire un grand verre d’eau juste avant de passer à table pour éviter de se goinfrer. Vous en pensez quoi?
    Très bonne journée.

  7. Adrien - 11 mai 2017 at 15 h 40 min

    Hello Jacques et Melissa,

    Je connais un peu la diététique chinoise (pour avoir passé 5 ans
    en Chine) et c’est vraiment une manière complètement différente
    d’aborder la diététique qu’en Occident.

    La notion d’aliment chaud/froid est vraiment au cœur de leur façon
    d’aborder la diététique mais elle est malheureusement très peu
    pratiqué dans leur quotidien.

  8. lescomparatifs - 18 novembre 2017 at 4 h 12 min

    Si on a soif pendant le repas, c’est peut être aussi que notre système digestif a besoin d’un petit coup de pouce pour aider le bol alimentaire à passer à travers la « tuyauterie ». Boire un ou deux verre(s) d’eau pendant le repas n’a donc rien de choquant et n’est pas forcément le fruit d’un manque d’hydratation pendant la journée.

Laisser un commentaire

CommentLuv badge