Okinawa, regime d'okinawa, regime sain, perdre du poids, regime flexitarien, blog nutrition, blog recette, smoothie, meilleur facon de manger, mindset sante, meilleur smoothie, superaliment, mélissa et jacques

Le régime Okinawa

 

Vous avez sans doute déjà entendu parler des centenaires d’Okinawa. Il y eu plusieurs reportages télévisés à leur sujet : c’est dans cet archipel situé à l’extrême Sud du Japon que l’on retrouve le record mondial de longévité en bonne santé. Leur mode de vie m’intéressait, on parle même du régime Okinawa, j’ai alors lu le livre « Okinawa, un programme global pour mieux vivre» par le docteur Jean-Paul Curtay ». Disponible ici.

Okinawa, regime d'okinawa, regime sain, perdre du poids, regime flexitarien, blog nutrition, blog recette, smoothie, meilleur facon de manger, mindset sante, meilleur smoothie, superaliment, mélissa et jacques

Première partie : Les centenaires d’Okinawa

Dans cette première partie, on retrouve une description détaillée du mode de vie des centenaires d’Okinawa.

Les points qui m’ont interpellé dans leurs habitudes de vie sont les suivants.

  • La tendance à la frugalité : c’est le fait de consommer moins de calories qui est, sans conteste, un facteur majeur de longévité et de santé. En effet, une consommation réduite de calories a deux conséquences essentielles : ni surpoids ni usure oxydative, donc un vieillissement ralenti. Le stress oxydant est bien la cause majeure de l’altération des tissus qui engendre vieillissement et maladies dites dégénératives (celles qui augmentent avec l’âge comme les maladies cardio-vasculaires, les cancers, les maladies auto-immunes, l’arthrose….)
  • Mais comment font-ils pour s’alimenter sans se priver, sans éprouver aucune frustration ? Une alimentation à dominante végétale : 78% de ce que mangent les générations d’Okinawa qui ont gardé la tradition est végétal, à savoir des aliments peu denses en calories, mais très riches en nutriments protecteurs (vitamines, minéraux, anti-oxydants, acides gras oméga3 …). Dans les 22% d’origine animale, beaucoup de poissons, un peu de viande, quasiment pas de produits laitiers.
  • L’importance de faire des repas des moments privilégiés : se concentrer et savourer ce qu’on mange sans être stressé, ou diverti par des éléments extérieurs comme la télévision.
  • Le modèle d’Okinawa est un modèle global, non seulement centré sur l’alimentation : « Pour les anciens d’Okinawa, les clés nutritionnelles ne suffisent pas : ils considèrent qu’il est aussi essentiel de bien respirer, de bouger, de ne pas se stresser pour rien, de cultiver une perception particulièrement positive du monde et de la vie, de s’appuyer sur des réseaux de soutien social solides, de rire et de créer. » A cet égard, j’ai particulièrement apprécié les recommandations d’un couple de 105 ans : « Jouir de la vie et bien dormir. Ne pas se laisser bouffer par les petites choses, par l’âge, par les apparences, les petites misères du corps. Se concentrer sur les bons côtés de la vie plutôt que de contempler le passé, regarder devant soi et ne jamais oublier de sourire. »
  • Les activités physiques sont abondantes et régulières à tout âge.

Deuxième partie : Le programme Okinawa

L’auteur détaille dans cette partie comment appliquer au mieux ces principes observés chez les centenaires d’Okinawa.

Sont d’abord évoquées différents choix alimentaires concernant par exemple les boissons, les huiles et corps gras, les poissons et fruits de mers, le soja, les algues, le riz et autres céréales, les légumes et aromates.

Puis l’auteur expose 11 conseils pour retrouver sa liberté de choix dans ses habitudes alimentaires.

Il termine enfin cette partie par des conseils sur la gestion du stress, ce qui passe entre autre par une technique de respiration complète et la méditation.

Troisième partie : Menus Okinawa

Cette dernière partie propose différentes recettes et menus afin d’appliquer tous les conseils développés précédemment.

Le petit déjeuner est un moment privilégié. Il représente un repas complet en fournissant environ un quart des apports caloriques de la journée et riches en protéines.

Dans les recettes proposées, il y a beaucoup de produits à base de soja, ce qui ne plaira pas forcément à tout le monde. Mais ce que j’ai retenu et qui confirme les propos du docteur Campbell, une alimentation à dominante végétale serait bénéfique à la santé. La vie sociale, la gestion du stress et l’activité physique jouent aussi beaucoup sur la santé à long terme. Ces facteurs non alimentaires ne sont pas à négliger !

Si vous souhaitez en savoir plus, je vous conseille vraiment ce livre, vous pouvez vous le procurer ici.

J’espère que vous avez eu autant de plaisir à lire notre résumé que nous à l’écrire. A votre tour, dites-nous dans les commentaires ci-dessous ce que vous avez pensé du livre et à défaut, des propos cités ci-dessus? 🙂

 

 

VN:F [1.9.22_1171]
Rating: 5.5/10 (2 votes cast)

Le régime Okinawa, 5.5 out of 10 based on 2 ratings

Articles Similaires

1 commentaire

  1. demenagement tunisie - 1 décembre 2018 at 10 h 30 min

    Très bon article
    Merci, tu fais un travail formidable

Laisser un commentaire

CommentLuv badge

Téléchargez nos 5 recettes brûleuses de graisses

x